Accueil

Bienvenue sur notre site internet

champagnac-la-noaille-19

Champagnac-la-Noaille, qui s’étend sur les plateaux boisés de la moyenne Corrèze, domine la vallée du Doustre qui se prolonge par le lac de retenue du barrage de la Valette. La vingtaine de villages de la commune, dans un paysage architectural préservé, ont de belles maisons de granite et d’ardoise, souvent anciennes. Champagnac vient de Campanius, nom latin du propriétaire d’une villa gallo-romaine. La Noaille vient de Novalia, « terres nouvellement défrichées ». La Noaille était le siège d’une seigneurie attestée dès le XIVe siècle : elle a appartenu successivement aux familles de Mirambel, de Cardaillac et de Roquemaurel. L’église paroissiale Saint-Martin (XIIe-XVe s.), la chapelle Saint-Léger de Miginiac, l’ancien presbytère (XVIIIe s.), des croix de chemin, des fermes anciennes (XVIIe-XIXe s.) constituent un patrimoine historique important.

letang-prevot

Etang Prévôt. Fondé en 1300 par les moines de l’abbaye de Tulle, l’étang Prévôt est la propriété des communes de Champagnac-la-Noaille et de Clergoux. Situé dans un bel écrin de forêts, il offre son plan d’eau de 33 ha aux amateurs de pêche et de baignade.

la-chapelle-de-miginiac

La chapelle de Miginiac est un exemple assez rare de chapelle de village. Elle a un petit clocher-mur ajouré d’une baie et muni d’une cloche (1600).

img-0358-001

La Maison de la Chasse et de la Nature. Située à Lallé, construite en 2005 par la Fédération Départementale des chasseurs de la Corrèze, elle fait découvrir le monde de la chasse mais aussi de la faune et de la flore grâce à trois sentiers pédagogiques aménagés avec des panneaux d’information. On peut parcourir le domaine et observer la nature et les animaux. Une partie du site est consacré à la formation des chasseurs.

leglise-saint-martin

L’église Cette église médiévale a été construite au XIIe s. puis modifiée au XVe s. La nef et le chœur polygonal sont de style roman. Les trois chapelles latérales, le clocher-mur et le portail, de style gothique, ont été ajoutés au XVe s. Le clocher-mur est typique des églises rurales corréziennes, avec ses deux baies abritant des cloches apparentes. La couverture est en lauzes. L’église conserve un intéressant mobilier (bénitier, XVe ; Vierge à l’enfant en bois doré, XVIIIe ; objets liturgiques). Des vitraux modernes (1960-1970) sont l’œuvre du maître verrier Claude Blanchet.